L’art de l’Assemblage

L'assemblage

Artistique

Construire, déconstruire, ajuster. Jusqu’à trouver l’accord magique entre des notes variées. Comme une symphonie majestueuse où le chef d’orchestre, porté par sa technique, sa sensibilité et son indispensable humilité, imprime sa propre interprétation à l’œuvre et décide du nectar final.

retour aux scènes
Portrait du maitre de Chai

Scène 1composer

[00:02.02]Tous les éléments sont désormais réunis devant nous. | [00:04.81]C’est le moment de les assembler, | [00:06.16]de construire le vin, d’affirmer son style, | [00:08.96]avec tous les sens en éveil pour trouver l’équilibre parfait. | [00:12.50]Il faut goûter et goûter encore pour y arriver. | [00:16.16]L’assemblage ne se révèle pas en un jour, | [00:18.76]il se bâtit au fil des dégustations.| [00:22.00]Henry de Ruffray
Partager l’experience
Pour une experience optimale ajuster le volume
Photo
Pause Play
Les gestes de l’élevage

L'élevage

Fusionnel

Pendant dix-huit mois, des gestes affectueux vont se succéder, transmis de génération en génération depuis des siècles. Il faut faire preuve d’une patience infinie pour accompagner le nouveau-né. Comme on verrait grandir un enfant. En toute intimité.

retour aux scènes
Portrait de Jean Marie dans les chais

Scène 2accompagner

[00:01.56]Je travaille ici depuis 1983.| [00:04.33]Alors j’en ai vu des barriques ! | [00:06.41]Mais finalement les choses ont peu changé. | [00:08.76]On réalise toujours les mêmes gestes. | [00:11.77]Bon, avant elles étaient un peu plus vieilles, c’est vrai. | [00:15.15]Et aujourd’hui on est mieux équipé. | [00:17.90]Mais mon attachement n’a pas changé.| [00:20.22]Rouler les barriques, | [00:21.98]les caresser, bien les nettoyer. | [00:23.96]Veiller à ce qu’elles soient bien pleines, c’est capital ! |  [00:27.05]On soutire le vin régulièrement, | [00:29.42]toujours à la bougie. | [00:31.75]Là il est particulièrement brillant ! | [00:35.42]C’est la sortie de colle, | [00:37.50]c’est beau.| [00:39.59]On colle toujours au blanc d’œufs, | [00:41.99]on n’a pas trouvé mieux.| [00:44.71]Il y a vraiment des gestes | [00:46.42]qu’on ne peut pas remplacer par la technologie,| [00:49.16]c’est pas pareil,| [00:50.29]et moi j’ai besoin de voir le vin | [00:52.44]et de toucher la barrique.| [00:54.00]Jean-Marie Lardin
Partager l’experience
Pour une experience optimale ajuster le volume
Photo
Pause Play
L’alchimie de la vinification

La vinification

Sanguin

La vinification tient de l’alchimie. Au jour le jour, on y révèle le raisin réuni dans ces cuves. On donne le La des mois à venir, sans formule ni recette toute faite. L’expertise tient dans la capacité de se réinventer en fonction des récoltes dans une fusion charnelle avec le raisin, les fluides et les effluves qui s’en échappent. C’est là que tout (re)commence.

retour aux scènes
Portrait de Didier

Scène 3transformer

[00:02.87]C'est toujours un plaisir d'ouvrir un robinet de cuve,| [00:05.55]de voir couler son jus rose pâle dans une baille, | [00:07.94]avec ses notes de fruits | [00:09.10]qui vous montent tout droit dans le nez. | [00:11.78]De voir le début de fermentation, | [00:13.89]ce moût qui commence à frémir et à changer de couleur, | [00:16.60]jusqu'à la fin de la fermentation alcoolique. | [00:20.12]Il faut être attentif et organisé | [00:22.22]car les levures ne dorment pas les weekends et jours fériés. |  [00:26.67]Etre au coeur des vinifications est intense, | [00:29.11]comme une grande compétition.  | [00:31.58]C'est aussi une période passionnante | [00:33.45]qui conserve un esprit de fête. | [00:35.00]Didier Larue
Partager l’experience
Pour une experience optimale ajuster le volume
Photo
Pause Play
L’art de décider

Les vendanges

Engagé

Il faut goûter, peser le pour et le contre et décider le moment juste où le raisin doit être récolté. Avec courage, faire acte de loyauté envers son style, sans savoir précisément de quoi les lendemains seront faits. On avance dans les rangs comme sur le fil d’un rasoir, tranchant entre maturité et fraicheur en fonction des spécificités de chaque parcelle. D’un jour à l’autre, tout le travail à la vigne peut être gâché. La décision de vendanger exige sang-froid, expérience et une connaissance respectueuse de ses vignes et de ses terres.

retour aux scènes
Portrait de François, chef de culture

Scène 4arbitrer

[00:01.05]C’est le moment où tout peut basculer. | [00:03.31]Quelques jours en retard ou en avance | [00:05.19]et tout le travail effectué peut être réduit à néant. | [00:09.64]Il faut connaître sur le bout des doigts | [00:11.29]ses vignes et la nature environnante | [00:13.10]pour prendre la décision de vendanger. | [00:16.33]A l’approche du jour J, on hésite, | [00:18.72]on scrute la météo. | [00:21.24]Une fois, deux fois, dix fois, | [00:23.94]on fait mine de se lancer avant | [00:25.45]de repousser l’instant fatidique. | [00:28.36]Et puis soudain les hésitations s’envolent | [00:30.44]pour offrir au reste de l’aventure | [00:32.08]la plus solide des bases | [00:33.00]François Baudoux
Partager l’experience
Pour une experience optimale ajuster le volume
Photo
Pause Play
Les vendanges

La viticulture

Connaisseur

Aucune journée ne va ressembler à la précédente. Les caprices de la nature vont rebattre régulièrement les cartes. Mais les gestes hérités du passé aident à garder le cap et à protéger ces grappes face au soleil brûlant, aux fortes pluies comme au froid vigoureux dans un rapport d’intimité constante. Un travail de l’ombre... à ciel ouvert.

retour aux scènes
Portrait d’un vigneron

Scène 5faconner

[00:02.67]La façon qui me tient le plus à cœur est la taille. | [00:06.17]Elle s'effectue pendant la période d'hiver. | [00:09.14]Le temps passe très vite. | [00:11.77]A peine les vendanges finies, c’est déjà le mois de décembre.. | [00:15.94]Le froid est là. | [00:17.77]J'arrive dans ma parcelle, | [00:19.15]j'enfile mon équipement de sécurité et mon sécateur | [00:22.76]et me remets en tête | [00:24.09]les consignes données par mon responsable. | [00:27.86]Je m'enfonce dans le rang face au pied. | [00:31.10]Je l'observe et l'imagine dans le futur. | [00:34.77]Il faut se projeter pour avoir un pied à la bonne hauteur | [00:37.85]et contrôler la longueur de ses bras | [00:39.71]afin d'éviter l'entassement de végétation. | [00:42.96]J'exécute mes coupes avec concentration, prudence et passion. | [00:48.70]La journée terminée, je pose mon équipement | [00:51.66]et je repasse dans les rangs, en m'imposant un auto-contrôle. | [00:56.97]Je rentre chez moi avec une grande fierté du travail accompli | [01:00.61]et des décisions prises. | [01:10.00]Rachida Touzani